Pourquoi ajouter une semelle lorsqu’une chaussure est trop grande ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Non classé

On dit qu’il y a autant de pieds que de chaussures.

C’est en effet parfois compliqué de trouver chaussure à son pied. La pointure, le chaussant, les matériaux, etc. Tant de composants propres à chaque chaussure qui diffèrent suivant les marques et les modèles.

En ce qui concerne les pieds ils prennent des formes variées. Certains ont une voûte creuse, d’autres plate. La forme des orteils varie également : pied grec, carré ou égyptien. On dit aussi que certaines personnes on un pied « fort », d’autres un pied fin.

Cela arrive donc qu’il y ait des erreurs dans le choix de la pointure. Parfois lors de l’essaye tout va bien, puis une fois que l’on remet la chaussure cela ne va plus. Cela donne une chaussure trop petite ou alors trop grande. Nous allons dans cet article nous intéresser à la chaussure trop grande.

Pourquoi est-ce mauvais d'avoir une chaussure trop grande ?

Une chaussure trop grande va apporter son lot de problèmes.

Déjà ce n’est pas agréable d’avoir une chaussure trop grande. Le pied flotte dans la chaussure et la sensation de maintien n’est pas là.

Le fait de ne pas avoir le pied maintenu dans la chaussure, va faire qu’il va bouger. Cela peut entrainer des frottements sur les flancs du pied mais surtout au talon. La cou-de-pied qui n’est pas serré dans la chaussure donne un talon qui ne plaque pas bien sur la semelle. Un talon qui bouge donne des irritations puis à terme des ampoules. Cela peut réellement être handicapant pour marcher ou courir.

Il faut aussi souligner qu’en étant moins maintenu le pied ressent moins l’enveloppe qu’est la chaussure. On perd en sensibilité. La stabilité et les reflexes sont moins bons.

Si l’on regarde la chaussure d’un sprinteur elle est très fine et plaquée au pied le plus possible de façon à ce que le coureur capte toutes les informations au contact du sol.

Pourquoi choisir une semelle pour chaussure trop grande ?

Le mieux est bien sûr d’avoir une chaussure qui soit directement adaptée à la morphologie de son pied. Mais il faut savoir que ce n’est pas uniquement la longueur du pied qui détermine le choix de la pointure. La taille du cou-de-pied de la personne est également importante.

De ce fait lorsqu’une chaussure est trop grande on peut opter pour une semelle intérieure qui va réduire l’espace disponible dans la chaussure (appelé également chaussant). Ainsi le cou-de-pied va être davantage bridé.

En ce sens, le choix d’une semelle pour chaussure trop grande peut être une solution efficace. 

Semelle oui, mais pas n'importe quelle semelle

Attention car une chaussure a été conçue pour accueillir une certaine typologie de semelle, notamment la partie arrière. En voulant ajouter ou remplacer  une semelle dans vos chaussures, si vous surélevez trop le talon il risque d’être gêner par le haut du contrefort qui est sensé enveloppé votre talon.

Il y a un type de semelle pour chaussure trop grande à privilégier ce sont les semelles relativement plates ou en tout cas qui ont une épaisseur de talon assez fine. En fait l’important pour avoir un chaussant plus serré se passe au niveau de la voûte plantaire. Avec une semelle qui va légèrement rehausser votre voûte plantaire vous allez surélever votre cou-de-pied et brider un peu plus le chaussant.

En fait il y a deux solutions :

– conserver la première de propreté que vous avez dans vos chaussures et ajouter en dessous une semelle plate juste pour enlever un peu de chaussant ;

remplacer la semelle actuelle de vos chaussures par une semelle anatomique plus épaisse avec un marquage de la voûte plantaire.